Participer à la discussion sur le forum | Migros Migipedia
Page d'accueil

Prix du chocolat

Prix du chocolat

regis2015
regis2015il y a un mois
Bonjour,

La lecture du très bon article du Temps du 28.10.2021 "La désillusion des producteurs de cacao" m'a de suite poussé à écrire à Migros pour demander de payer convenablement le cacao, par exemple 3 fois plus cher qu'actuellement comme le demandent les producteurs. Migros en tant que distributeur numéro 1 de Suisse pourrait faire pression sur les intermédiaires en ce sens et créer une gamme de tablettes de chocolat, par exemple de la délicieuse marque Frey" produite avec ce chocolat et répercuter cette rétribution correcte sur le prix de vente. Un tel produit conviendrait certainement à une clientèle soucieuse de la paix sociale, environnementale et sensible à ces thèmes dans l'ère du temps. Migros peut le faire, j'en suis convaincu.
Cordialement.

1 réponse

Dernière activité il y a 23 jours
  • M-Infoline
    moderator
    M-Infolineil y a 23 jours
    Bonjour regis2015, merci beaucoup pour votre message. Je trouve que c’est très important que nos consommateurs s’intéressent pour le bien-être des producteurs. La problématique des conditions de travail en Afrique de l'Ouest nous est connue. Les problèmes ne se concentrent pas seulement sur des revenus bas mais aussi sur le travail d’enfants, la déforestation, les plantations âgées, la monoculture et beaucoup d’autres défis. La thématique est très complexe et les solutions pas simple. Une possibilité d’adresser ces défis est d’acheter du cacao certifié et de payer une prime. Une autre solution est de mettre en place un projet pour améliorer la situation des producteurs. Nous avons un partenariat avec la coopérative Necaayo en Côte d’Ivoire. Toutes nos fèves de cacao de la Côte d’Ivoire proviennent de la coopérative Necaayo. Nous visitons régulièrement la coopérative, parlons avec les producteurs, connaissons les défis et essayons de trouver des solutions. Un défis très important est la petite superficie des propriétés. Beaucoup de producteurs ont une surfaces moins de 4 ha. Pour qu’une plantation soit rentable et pour avoir un revenu suffisant il faut une grandeur minimale. Cela n’est pas seulement le cas avec le cacao mais avec toutes les cultures dans le monde entier. Donc même si le prix du cacao est trois fois plus haut un producteur avec une plantation trop petite ne gagne pas assez. La solution est plutôt de rajeunir les plantations de cacao et de planter des variétés de cacaoyer plus productives pour augmenter la productivité de cacao sur une surface plus petite. Ensuite il faudrait diversifier la plantation et planter d’autres cultures pour un revenu supplémentaire mais aussi pour améliorer les services écologiques et la biodiversité. Cela permet aux producteurs de ne pas être seulement dépendent du cacao et d’avoir un revenu toutes l’année. Une possibilité d’adresser les défis et d’implémenter les solutions mentionnés ci-déçus est de mettre en place un system d’agroforesterie. C’est exactement ce que nous sommes entrain de faire avec la coopérative Necaayo en Côte d’Ivoire. Plus d’information concernant ce projet se trouvent sur le site de Myclimate : https://www.myclimate.org/fr/sinformer/projets-de-protection-climatique/detail-des-projets-de-protection-du-climat/cote-divoire-foret-7930-019/. Meilleures salutations, Noemi