Deux façons de tuer le Bio: un prix excessif, une qualité médiocre | Migros Migipedia
Migigpedia

Deux façons de tuer le Bio: un prix excessif, une qualité médiocre

Deux façons de tuer le Bio: un prix excessif, une qualité médiocre

Gast
Gastvor 10 Jahren
Tomates, épinards,... 2 x ou 3 x plus chères (tous de provenance suisse); des légumes et des fruits parfois (très) fatigués...
Faut-il être sur-motivé au point de faire l'autruche pour consommer bio?
Avec de tels "dérapages", à qui fait-on payer les invendus?
Est-ce une raison de plus pour marginaliser d'avantage le bio ?
Je pense qu'une explication, voire une justification, serait la bienvenue lors de grandes différences de prix entre deux produits de même provenance et dont la qualité semble identique, excepté le label bio. Au nom de la transparence, du respect du consommateur, de l'étique de l'entreprise.

2 Antworten

Letzte Aktivität vor 10 Jahren
  • Daniel_Migros
    moderator
    Daniel_Migrosvor 10 Jahren
    Salut marcsurlenet
    Merci pour ton commentaire. Nous allons nous renseigner et te donnerons réponse dès que possible.
    Meilleures salutations
    Daniel, Migipedia-Team
  • Daniel_Migros
    moderator
    Daniel_Migrosvor 10 Jahren
    Salut marcsurlenet

    La différence de prix s’explique par un coût producteur beaucoup plus élevé lors d’une culture bio. N’utilisant aucun produit chimique pour lutter contre les parasites et les dégradations fongicides, le rendement est en moyenne 2 fois inférieur à celui d’une culture traditionnelle. En outre, le volume de vente faible et les contraintes liées à la certification Bio n’encouragent que peu de producteurs.

    Nous n’utilisons en aucun cas ce créneau à des fins de bénéfices supplémentaires. Au contraire, nos marges sont réduites car nous souhaitons développer ce type de produits en relation avec le développement durable et le mieux vivre. Nous travaillons avec nos partenaires producteurs afin d’améliorer l’offre et la qualité des produits proposés à la vente.

    Meilleures salutations
    Daniel, Migipedia-Team